CRPMEM LR, du texte caché derrière le menu

connexion

Dossiers suivis

Diversification et innovation

Économie de carburant

La crise rencontrée en 2007 par le secteur de la pêche en raison de la flambée des prix du gasoil a suscité des réflexions pour rendre les navires moins énergivores et/ou chercher des techniques alternatives. A cet effet, la DPMA a lancé un appel à projets dans le cadre du « Plan pour une Pêche Durable et Responsable » (PPDR) dont la 8ème mesure, « Réduction de la dépendance des entreprises au gazole », s’est vue dotée d’une enveloppe de 11,4 millions d’euros (FEP et Etat). Selon la DPMA, 14 projets de recherche et développement l’économie d’énergie ont été alors retenus, avec la possibilité d’être financés via le PPDR. Au total, ce sont 9,4 millions d’euros dont 7 millions d’euros d’aide publique qui seront investis dans les projets sélectionnés.

L’objectif de ce plan est d’améliorer la rentabilité des entreprises en réduisant leur dépendance au carburant qui représente jusqu‘à 30 à 40 % des frais pour un navire, notamment pour les chalutiers.

Pour ce faire, trois actions sont mises en place :

  • Action 1 : faire un diagnostic énergétique des entreprises par le bais d’un cahier des charges. Des audits sont effectués sur les navires afin de connaitre les possibilités d’amélioration. Une centaine de navires ont été audités, les conclusions sont en cours de réalisation.
  • Action 2 : réaliser un guide des bonnes pratiques, porté par le CNPMEM, pour l’ensemble de la profession. Peu d’avancées significatives pour le moment.
  • Action 3 : Soutenir la filière recherche et développement pour la mise au point d’équipements/ solutions permettant d’économiser du carburant. Deux appels à projets ont été effectués en 2008. De nombreuses réponses ont été reçues.

Le CRPMEM LR collabore ou participe à quelques uns de ces projets : EcoMer, SHyPER et RP3E.

Pescatourisme

On entend par pescatourisme, les opérations de transports de passagers effectués à bord des navires armés à la pêche (ou navires aquacoles), à titre d’activité complémentaire rémunérée, pour leur faire découvrir le métier de marin pêcheur (ou conchyliculteur) et le milieu marin.

Depuis le début d’année 2010, le CRPMEM LR a intégré le groupe de travail Pescatourisme, initié par l’association Marco Polo Echanger Autrement qui a lancé une expérimentation dans le département du Var. Ce groupe de travail vise notamment à travailler sur les principaux problèmes qui se posent actuellement sur la mise en place du pescatourisme :

  • Une réglementation du transport de passagers à bord des navires armés à la pêche actuelle inadaptée ;
  • Un risque de dérive, notamment quant à l’emploi illégal ;
  • Une méconnaissance par le public du pescatourisme (déficit de notoriété) ;
  • Des échanges entre praticiens encore trop embryonnaires.

Actuellement, aucune démarche de ce type n’existe en Languedoc-Roussillon. Un groupe de travail devrait prochainement être mis en œuvre par le CRPMEM LR, en partenariat avec le Cépralmar afin de lancer une première réflexion sur l’opportunité de lancer une expérimentation ainsi que sur la réalisation d’outil méthodologique d’accompagnement des professionnels souhaitant engager un projet de ce type.

Axe 4 du FEP – Groupe rivage Pays Méditerranée / Groupe Etang de Thau et bande côtière de Frontignan à Agde

L’axe 4 du FEP est une démarche novatrice et expérimentale lancée au travers d’un appel à projets de la DPMA en 2008, visant à mettre en œuvre des stratégies territoriales de développement local sur les zones tributaires de la pêche et de l’aquaculture.

L’appel à projets à candidature a été lancé en 2008 : En Languedoc-Roussillon, deux projets ont été lauréats :

  • Groupe FEP Rivages méditerranéens des Pyrénées, porté par le Pays Pyrénées Méditerranée (PPM)
  • Périmètre du groupe FEP du Rivage Méditerranéen des Pyrénées Cliquer pour voir en plus grand

    Périmètre du groupe FEP du Rivage Méditerranéen des Pyrénées

  • Groupe FEP Etang de Thau et sa bande côtière de Frontignan à Agde, porté par l’Association de Développement des Métiers Maritimes (ADMM), présidée par Denis MORENO et animée par Isabelle FABAS.

Ces groupes lauréats disposent ainsi d’une enveloppe de fonds publics de près de 1 millions d’euros comprenant environ 500 000 euros de FEP, auxquels il faut ajouter une part Etat et des contreparties publiques locales, pour porter des projets des acteurs locaux s’intégrant dans la stratégie territoriale définie par chaque groupe.

Stratégie PPM : elle s’articule selon trois axes à savoir Recherche et développement pour assurer le maintien, le développement et favoriser l’accessibilité de la ressource halieutique ; Favoriser les circuits courts de commercialisation et conforter l’attractivité du Rivage méditerranéen des Pyrénées; Accompagner les professionnels de la mer dans une mutation économique et écologique forte.

Stratégie ADMM : rendre les professionnels capables de mieux gérer le milieu et de mieux valoriser leurs métiers et leurs produits pour en tirer un plus grand bénéfice économique. Son objectif global est donc « de permettre aux professionnels des filières halieutiques d’être moteurs dans leur stratégie de développement local ».
Elle s’articule autour de quatre axes : Communiquer autour du triptyque territoire – métiers – produits ; Aménager et valoriser les sites pour mieux vendre ensemble ; Protéger et mettre en valeur l’environnement ; Diversifier les activités et innover.

En tant qu’organisme professionnel régional, le CRPMEM LR fait partie de ces deux groupes FEP ainsi que de leur comité de programmation.

Pour davantage d’informations, vous pouvez vous rapprocher des deux structures porteuses, afin de connaître leur stratégie de développement et ainsi, déposer un projet :